Site non officiel

Beurizot est une commune française située dans le département de la Côte-d’Or.

Ses 122 habitants s’appellent les Baldériciens, et sont répartis entre le bourg et ses hameaux : St Beury, Lignières, Lée, le Moulin Matout, Verchisy et les Thillots.

Beurizot a été un hameau de la paroisse, puis de la commune de Saint-Beury jusqu’au 22 mai 1889. Dès longtemps d’ailleurs le hameau avait la prépondérance sur le chef-lieu de la paroisse, comme le montre déjà le Cerche des feux de 1397. L’ancienne agglomération de Saint-Beury n’avait plus qu’une maison habitée en 1889, la commune prit alors officiellement le nom de Beurizot.

Les noms de Beurizot et Saint-Beury ont évolué au cours des siècles. Dans le cartulaire de Flavigny en 1075, la communauté de Saint-Beury est désignée sous le nom de villa Balderici, les titres de l’abbaye de Labussière la désignent villa de Sent-Burri en 1150. Puis on trouve Burrisoth en 1187, au cours du XIIIe siècle c’est Saint-Burry, puis Burrisetum en 1287, Beurrisot en 1442 puis en 1500, c’est Saint-Beurry-les-Saint-Thibault puis enfin Saint-Beury. Ensuite on trouve Beuriot en 1520 [à dire Beurjot, forme patoise encore en usage] et Beurisot en 1658.

Au cours de la période révolutionnaire de la Convention nationale (1792-1795), la commune, alors nommée Saint-Beury, portait le nom de Bellevue-sur-Armançon.

Beurizot, c’est « Le petit Beury », c’est un diminutif tiré du nom de Saint-Beury (Sanctus Bautericus), qui se prononçait Saint-Burri au XIIe s., d’où à cette époque la notation Burrisot, créée en vieux-français.

Ce nom de Saint-Beury est un diminutif de Baudry, en latin Baldericus, porté par un ermite mort à Etalente et qui habitait les environs de Saint-Beury, vers le VIIe siècle.

Défiler vers le haut